Design et menuiserie de luxe


Escapade à Bruxelles pour découvrir tout ce qui se fait de mieux en matière de design et de mobilier chic ! Si l’on se balade dans les quartiers élégants de la capitale européenne, derrière les belles façades d’époque, se dévoilera certainement le goût de la bourgeoisie pour les meubles contemporains et chics. Pas d’avant-gardisme, mais un style cossu et du mobilier aux lignes pures, dans lequel on vit tous les jours et que l’on pourra même transmettre. A Bruxelles, une seule adresse, boulevard de Waterloo, 57, pour trouver son bonheur : la maison française Liaigre qui vient de prendre ses quartiers dans un hôtel particulier, à l’architecture typiquement bruxelloise. La Maison Liaigre, c’est l’art du beau et du simple. Son fondateur, Christian Liaigre a imposé sa vision de l’architecture d’intérieur, guidé par les notions de perfection des lignes, mais avec la sensibilité de l’âme. Amateur d’artistes comme Brancusi, une source d’inspiration qui a marqué certaines de ses pièces mythiques, il aura converti nombre de personnalités, de Karl Lagerfeld à Calvin Klein, à ses intérieurs, qui marient distinction et sobriété. De New York à Londres, en passant par Bangkok ou Kuala Lumpur, sans oublier Paris, où tout a commencé, le style Liaigre s’est imposé petit à petit aux personnalités qui ont besoin de beauté dans leur intérieur. On fête nos trente ans cette année. Christian, notre fondateur, a commencé par ouvrir un premier showroom rue de Varenne,

 a commencé à dessiner quelques meubles et petit à petit à avoir une clientèle qui nous a demandé de faire des aménagements intérieurs et puis par la suite, il a eu l’opportunité d’intervenir sur un hôtel à New York qui s’appelle le Mercer et à partir de là, la grande aventure a commencé. On a eu beaucoup de projets un peu partout. Et la deuxième activité, qui est le mobilier, s’est développée puisqu’aujourd’hui, on a 27 showrooms dans le monde. Liaigre, c’est d’abord un style… La première chose, c’est intemporel, tout simplement, c’est quelque chose que l’on peut garder des années, qui ne changera pas et qui ne heurtera pas l’oeil. La qualité, les matériaux, le savoir-faire français, c’est quelque chose que je tiens vraiment à appuyer. On a la chance de travailler avec beaucoup d’artisans français qui On revendique cette qualité qui est très importante chez nous. On travaille avec des matériaux d’exception, le bois, les laques… Aujourd’hui, c’est à Bruxelles que ce spécialiste du design mobilier a posé ses valises. Il était déjà très présent dans la capitale, mais c’est une nouvelle maison Liaigre qui vient d’ouvrir ses portes et qui vous accueille dans un cadre chaleureux. Aménagé comme un appartement cosy qui donne toute la portée de ce que signifie un intérieur Liaigre. On a plusieurs activités au sein de la maison Liaigre, on a effectivement un pôle qui est architecture intérieure où nous faisons des projets complets. On dessine énormément de mobilier effectivement pour ces projets. On se sert souvent de ce mobilier pour l’intégrer dans nos collections. On a la vente de mobilier qui est la vente simple de mobilier. Il y a une troisième activité que j’ai créée il y a quelques années, que nous appelons le design service, qui est une activité où on propose à nos clients un service entre la vente simple de mobilier et le projet total d’architecture. On va leur offrir un service de sur-mesure, on va dessiner du mobilier pour eux, on va les aider à choisir des finitions peut-être pour les sols, les rideaux… On va intervenir sur l’art, les accessoirisations, mais sans toucher à l’architecture intérieure. On pourrait presque parler de sur-mesure également, en matière de création de meubles simple, tant les possibilités pour personnaliser les modèles choisis sont vastes : de la matière à la couleur, dans l’infinité de leur combinaison... Je comparerai un peu les meubles Liaigre à la maison Hermès, c’est à dire que l’on ne travaille que avec des petits ateliers, des gens qui fabriquent des choses bien spécifiques pour nous. Par exemple, les lampes. Chaque vis, chaque détail dans la lampe est fabriqué dans nos ateliers C’est vraiment un savoir-faire français. On essaie de trouver les meilleurs artisans dans leurs domaines, par exemple pour le bronze, pour la laque ou pour le tulle qui sont des matériaux que l’on utilise On essaie de trouver le meilleur artisan et de faire une collaboration avec cette personne. Par exemple, pour faire une console en bronze,

 la console est d’abord fabriquée dans un atelier de menuiserie et après elle part chez la personne qui va y poser la laque. C’est pour ça que nos meubles sont un peu sur mesure si vous voulez parce que vous pouvez choisir le ton de la laque, la mesure de la console et tout cela fait que cela devient comme un objet unique. Mais cela demande évidemment un petit peu d’attente. Qu’importe le temps… Un meuble Liaigre passe les années sans se faner et surtout sans lasser On a beaucoup de pièces qui sont très très fortes et très marquées La première, c’est le Nagato, c’est un tabouret qui a été fait il y a trente ans, très inspiré de Brancusi. Et qui est aujourd’hui et toujours une pièce phare de notre collection. La Maison Liaigre et son activité de design, qui peut donner lieu à des projets de grande envergure… On a un projet aujourd’hui d’envergure qui est le prochain hôtel Costes, qui est un projet assez incroyable à Paris, auquel on est très attaché. Parallèlement, on a aussi un projet qui ne sera pas un showroom, mais un flagship, une maison Liaigre assez exceptionnelle qui sera rue du Faubourg Saint Honoré. Ce sera un lieu d’échange, un lieu un peu incroyable qui ne ressemblera à rien de ce qu’on a pu avoir avant. Dans les cartons de la maison Liaigre, encore de nombreuses esquisses et dessins en perspective, dont la décoration intérieure d’un yacht, une activité qui lui a valu par le passé le prix du meilleur design d’intérieur, et dont on découvrira le résultat avec plaisir…