Meuble de salle de bain


Bonjour, au Gosseux d'bois aujourd'hui, Alain colle le caison et les portes. Dans le dernier épisode, j’ai coupé tous les morceaux qu’il me fallait pour faire le caisson de mon meuble. Mais je n’ai pas coupé les entailles des tablettes. Je marque donc ce que je dois enlever. Mais en faisant ça, je m’aperçois que j’ai un petit pépin; les rainures dans le contreplaqué n’ont même pas la même profondeur que sur le côté en bois solide. C’est parce que les panneaux sont un peu plus hauts que les traverses. Il faut que j’arrange ça. J’ai aussi un autre problème; c’est juste un peu trop étroit; une autre chose à faire. Bon c’est mieux; mais j’ai quand même l’entaille à faire. Je fais un test avec un bout de chute. Au moins, il y a quelque chose qui marche bien. Maintenant, j’ai juste à couper toutes mes entailles. Un dernier petit test, et comme c’est parfait, je peux faire le dernier sablage de l’intérieur. Bon, enfin de la colle… Je colle une tablette fixe à la fois. Je mets un peu de colle dans la rainure et sur la tablette. Ensuite je mets la tablette en place. Je veux que la tablette soit bien droite; je la mets donc en serre avec deux équerres. Je vérifie aussi l’autre côté. Ensuite, c’est le temps de mettre des serres. Bon, la première tablette est collée. Il faut que je fasse la même chose pour la seconde. Mais ç Il faut que j’enlève la tablette et que j’enlève un peu de venir sur mon contreplaqué. Ensuite, je peux remettre tout en place. Le reste est pareil comme pour l’autre tablette. Mais pour m’assurer que le venir reste bien en place, j’ajoute un peu de colle, du papier ciré, un bloc et je serre le tout en place. Bon, je laisse ça comme ça jusqu’au lendemain matin. Le lendemain, j’enlève tous les serre joints,

 je mets de la colle sur l’autre côté du meuble et j’assemble tout en place. Quand l’autre côté est en place, je mets le tout en serre. Avec ces bouts de bois, je peux mieux distribuer la force de serrage. Je vérifie si tout est encore d’équerre. Je ne verrais pas pourquoi ça ne le serait pas; mais je prends pas de chance. Bon, la deuxième étape du collage est terminée. J’attends au lendemain et je peux coller les deux bouts. Je commence par le bas. Après avoir appliqué de la colle dans la feuillure et sur le bas du meuble, je la retiens temporairement avec des quick grips. Ensuite, je mets plusieurs serre-joints. C’est fou le nombre qu’il faut. Mais quand le bas est fini, je dois m’occuper de l’autre côté. Comme j’ai utilisé des plus grands serre joints, Renée est venue m’aider… Bon l’autre côté est collé. Je laisse le tout sécher. Le lendemain, avec l’aide de Renée, je colle le fond du meuble. C’est assez simple; on étend de la colle sur la feuillure, on dépose le fond en place et on le met en serre. Et il faut encore pas mal de serre-joints… Le lendemain, je suis capable de sabler toutes les bavures de colle sur l’extérieur du meuble. Et à l’intérieur aussi. Ouin ça commence vraiment à prendre forme; mais il faut que je m’occupe des tablettes amovibles maintenant. Mais pour ça, il faut que je m’occupe des champs de ces tablettes-là. Bon, maintenant j’ai des tablettes prêtes à être coupées à leurs dimensions finales; mais je vais faire ça bien plus tard. Le caisson lui est fait; mais pas les portes. Je vais donc commencer à travailler sur les portes. Premièrement, je coupe tout le bois dont j’ai besoin pour faire toutes les traverses et les montants. Quand j’ai terminé, je peux mieux déterminer l’emplacement des mortaises pour les dominos. Je les marque toutes et je les perce. Je préfère faire un assemblage comme ça pour mes portes, parce que, tout simplement, je n'aurais pas aimé voir un assemblage comme ça. Après un petit assemblage à sec, je peux essayer mes futures portes en place. Maintenant, je peux couper les rainures des panneaux solides. Je peux couper la rainure de bord en bord sur les traverses; mais sur les montants, je coupe entre les trous des mortaises. Maintenant, avec les rainures toutes faites, je peux mesurer la grosseur des panneaux et je les coupe.

 J’ai mes panneaux; mais comme ceux du côté, ils sont bien trop épais. J’utilise donc la même mèche et je leur fait une feuillure tout le tour. Les côtés ont des profils en V; je fais donc des calculs pour les V sur les portes aussi et je les fais. Bon les panneaux sont terminés; il ne reste plus qu'à tous les sabler bien lisses. Avant de tout coller, je sable aussi les faces intérieures des portes. Ensuite, je peux les coller. Quand les trois portes sont toutes collées, je laisse le tout sécher jusqu’au lendemain et je sable toutes ces bavures de colle. J’ai des petites différences entre les montants et les traverses; je coupe donc let out bien droit. Bon, maintenant je dois m’attaquer aux moulures du tour des ouvertures des panneaux. Et elles vont toutes être comme ça. De côté, on peut mieux voir leur profil. Pour faire ça, j’utilise une mèche qui fait une coupe de demi rond sur les restes des panneaux solides. Ça c’est la première étape. Je fais ça sur les deux côtés. Ensuite, je coupe les deux ronds. Deuxième étape de terminée. Maintenant il faut que je coupe une feuillure. Pour ça, j’utilise ma deuxième toupie. Bon voilà; la moulure est terminée. Mais pour faire le tour des ouvertures, elles doivent être coupées en angle. Je commence par utiliser ma boite à onglet et je fais une coupe approximative. Ensuite, je mets en serre sur la sableuse de table, une équerre. Et avec l’aide de cette équerre, je sable le coin parfaitement à quarante-cinq degrés. Après avoir pris la bonne longueur, je coupe un peu plus loin que ma ligne et je retourne à la sableuse. Éventuellement, j’ai tous les morceaux qu’il me faut; il ne me reste plus qu’à les sabler un peu. Ensuite je colle chaque petite moulure sur le cadre. Je fais bien attention pour ne pas mettre de colle sur les panneaux. C’est pourquoi j’utilise une seringue pour appliquer de la colle. Mais maintenant, il faut appliquer une pression sur les moulures. Pour ça, je mets une feuille de plexiglas par-dessus les moulures et un peu de poids. Et ça c’est pour vous; les passionnés de train. Après environ vingt minutes, j’enlève le poids et le plexiglas et j’enlève la colle qui a bavé sur le dessus du cadre. Quand j’ai fini, je peux coller une autre porte. Et une autre. Ensuite je dois faire la même chose pour le côté du meuble. Le meuble va reposer sur une base; je m’occupe donc de ça tout de suite. Après avoir refendu tous les morceaux à la bonne largeur, je les coupe à la bonne longueur. La seule partie qui sera visible est coupée en angle de quarante-cinq degrés. Tout le reste est coupé à quatre-vingt-dix. Maintenant je peux marquer les emplacements pour les dominos et percer les mortaises. Quand j’ai terminé, je colle le tout. Je m’assure que tout soit bel et bien d’équerre; mais c’est là que je m’aperçois que j’en ai encore fait une belle…

 J’ai oublié de couper la planche marquée d’un X, droit. Ça là, c’est la coupe de la scie sauteuse; ce qui me donne un joint qui ne ferme pas. Ce n’est pas très grave; ce n’est pas visible. Mais quand même… Le lendemain, c’est sec et je peux tout sabler bien lisse. Humm...Si je regarde notre armoire actuelle, c’est assez difficile d’atteindre les articles dans le fond. OK c’est vrai; on peut toujours utiliser un petit banc; mais je pourrais faire mieux. Donc pour ma prochaine armoire, je vais faire deux tiroirs sur la tablette du haut. Mais pour faire ça, il me faut, encore du bois. Je commence par couper le séparateur central. Bon, il va être placé ici; mais il fautque je lui perce des trous pour pouvoir le visser en place. Après avoir vissé une vis à l’avant, je prends la mesure et je peux marquer les emplacements des autres trous. Ensuite, je marque et je perce aussi des trous pilote pour les glissières. Je visse les deux glissières des côtés en place. Pour ce qui est de celles du milieu, c’est bien plus facile de le faire sur l’établi. En plus, je peux mieux juger l’emplacement des trous pour que les vis de l’autre glissière n’arrivent pas aux mêmes endroits. Mais je m’aperçois de quelque chose; si je visse la glissière de gauche directement sur le contreplaqué, la porte empêchera le tiroir d’ouvrir. Je vois bien qu’il me faut un espace d’un demi pouce; je repousse donc la glissière d’un demi et le tour est joué. Maintenant je dois couper le bois nécessaire pour fabriquer les deux tiroirs. Je commence par la devanture. Bon c’est parfait. Je dois couper le morceau en deux. Voici les devantures des tiroirs; je dois maintenant marquer l’emplacement où je dois mettre les côtés.

Avec ces mesures, je peux tracer l’extérieur des côtés et aussi marquer l’emplacement des trous de dominos; juste avant de les percer. Pour percer les mortaises au centre des côtés, je mets un bloc de la même épaisseur que l’espace entre la devanture et les côtés et je les perce. Et voilà le travail est fait. J’ai les côtés; maintenant il me faut les morceaux pour l’arrière. Bon, j’ai les deux cadres de tiroir. Mais les morceaux de bois sont plein de marque de crayons; je dois enlever tout ça. Bon maintenant, je peux coller les deux tiroirs. Quelqu’un pourrait penser que j’ai presque terminé; mais il se tromperait énormément. Mais si vous voulez voir notre nouveau meuble de salle de bain en place, vous serez forcé de revenir me voir au Gosseux d’bois.